SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Nouveau bras de fer aux Hôpitaux de Saint-Maurice (com. de presse)

jeudi 17 mai 2012.

Après la tentative de la direction d’instaurer des critères au mérite pour la prime de service en janvier 2012, les agents des Hôpitaux de Saint-Maurice (issu de la fusion de l’hôpital Esquirol et de l’HNSM) sont encore dans le collimateur de leur direction.

La direction avait dû reculer grâce à de multiples actions des salariés et le soutien de nombreux élus. 4 mois plus tard, les critères au mérite sont de nouveau d’actualité, assortis d’un coup d’arrêt des déroulements de carrière des agents. Cette nouvelle attaque remet en cause les engagements pris lors de la fusion par la direction, la Commission Médicale d’Etablissement et le Président du Conseil d’Administration (M. Cambon, sénateur-maire UMP de St Maurice) sur le « mieux disant social ».

-  Suppression des avancements d’échelons accélérés, entrainant un ralentissement des gains salariaux

-  Promotions au « mérite », au mépris de l’ancienneté

-  Remise en cause du protocole RTT et non respect des textes règlementaires

Inacceptable : l’application de la procédure existante à Esquirol aux agents de l’HNSM représente 90 000 euros, soit 0.06 % du budget de l’établissement !!!

Dans le même temps, les primes des directeurs sont très largement revalorisées, pouvant atteindre jusqu’à 67 000 euros annuels ! Sur quels critères ? « Une bonne gestion », soit la diminution des charges de personnel qui passe inévitablement par la remise en cause des acquis sociaux : suppression de jours de RTT, de postes, de promotions etc…

Les Hôpitaux de Saint Maurice comptent 16 directeurs pour 2200 agents, contre 10 par exemple au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, établissement de taille équivalente. Une partie d’entre eux est par ailleurs logée dans les logements sociaux réservés de l’établissement, alors que des dizaines d’agents, ne gagnant pour certains que le SMIC, attendent d’y être logés !

Les personnels des HSM sont bien décidés à ne pas payer une fusion qu’ils n’ont pas choisie, à se battre pour maintenir leur déroulement de carrière, et donc la progression régulière de leur pouvoir d’achat. Ils seront en grève reconductible à partir du jeudi 24 mai, à l’appel des syndicats SUD Santé Sociaux et CGT.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509473

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI