SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CENTRE REY-LEROUX : VERS UN PLAN SOCIAL DEGUISE

vendredi 18 mai 2018 par Sud Santé Sociaux 35

Depuis plusieurs années, le SSR pédiatrique du Centre Rey Leroux, à La Bouexière, était en sursis. En cause, la gestion hasardeuse de la direction de l’établissement, et un projet médical bancal, alors que l’activité est tout à fait viable en local, et que de nombreuses familles ont leur vie organisée à La Bouexière, avec des enfants scolarisés au Collège.

La Direction du CHU OU Le loup dans la bergerie ?

C’est dans ces conditions que le projet médical du SSR de Rey-Leroux est passé sous la « tutelle » de l’Agence Régionale de Santé. Cette dernière a organisé un partenariat avec le CHU de Rennes, qui dispose de sa propre filière de SSR pédiatrique, officiellement afin d’aider Rey-Leroux à bâtir un projet médical solide qui assure la pérennité de l’activité sanitaire de l’association.

Depuis 2014, les salarié-es de Rey-Leroux se sont mobilisé de nombreuses fois !

Deux ans plus tard, le couperet tombe. A partir du 1er janvier 2019, Le SSR pédiatrique de Rey Leroux va progressivement fermer, et son activité va être transférée au CHU de Rennes, et au Centre de Réadaptation de Beaulieu. L’inverse de la promesse originelle, et l’on se demande bien quelle aide concrète a pu apporter la Direction Générale du CHU, pour finir par vampiriser l’activité d’un établissement qu’elle était censée contribuer à pérenniser.

Ce qui est présenté comme une simple réorganisation des capacités d’accueil à l’échelle du territoire a toutefois tout le potentiel d’un plan social déguisé. En effet, sur les 56 lits de Rey-Leroux, 12 ne sont pas repris, ce qui signifie que les emplois qui leur sont attachés sont clairement menacés.

La double peine : l’unité pédagogique menacée

Dans une véritable association de malfaisants, ARS et rectorat marchent main dans la main. Ce dernier vient enfoncer le clou en annonçant brutalement la fermeture de l’Unité Pédagogique du Centre, qui scolarisait les enfants de Rey-Leroux. Quelques enfants seront scolarisés à Liffré… pour les autres, ce sera l’enseignement à distance. En somme, c’est toujours la même musique. Les restructurations des services publics, fussent-ils assurés par des établissements privés à but non lucratif, sont payées par les citoyens, et par les plus vulnérables d’entre nous !

Notre syndicat SUD Santé Sociaux, majoritaire à Rey-Leroux et au CHU, condamne avec force ces manœuvres gestionnaires. Si notre projet politique implique, à terme, la réintégration du privé non lucratif dans la fonction publique hospitalière, celle-ci ne doit pas se faire au prix de pertes de capacités d’accueil, en sacrifiant salarié-es et usager-es.

Nous dénonçons par ailleurs la stratégie des tutelles et des établissements reprenant l’activité. Annonces brutales pour l’ARS, refus de communiquer pour le CHU notamment, malgré les interpellations officielles.

Nous nous battrons donc avec les salarié-es et les usager-es pour :

-  Zéro suppression d’emplois ;
-  Les lits de SSR doivent être repris par le CHU, mais maintenus sur le site de La Bouexière ;
-  Tou-tes les salarié-es du SSR doivent se voir proposer l’intégration à la Fonction Publique Hospitalière, sur la base de l’article 102 du Statut ; pour ceux qui seront transférés à Beaulieu, maintien de toutes leurs garanties contractuelles et conventionnelles


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 564897

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Convention Collective 51  Suivre la vie du site Centre médical REY-LEROUX   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI