SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHGR : Agiltime : quand la zizanie va-t-elle s’arrêter ? Avant le 15 juin ?

mardi 7 avril 2015 par Sud Santé Sociaux 35

Les membres du syndicat Sud ont fait la déclaration suivante à Mme la chargée du pôle DRH et organisation des soins, lors d’u-ne ènième réunion agiltime, le 26 mars 2015 :

« Madame,

Nous vous rappelons que cette réunion n’est pas décisionnelle. Aucun compte rendu n’a été établi suite à ces réunions depuis le 20 janvier 2015.

Nous ne sommes pas vos partenaires…sociaux, c’est à la DRH de fournir un outil opérationnel qui respecte les lois et les circu-laires sur le temps de travail et les congés (décret 2012-1366 du 6 décembre 2012).

En l’état Agiltime n’est pas lisible pour le personnel.

C’est à vous Madame de faire qu’Agiltime s’adapte et soit para-métré en fonction référentiel en vigueur.
A ce jour, tant que le logiciel n’est pas finalisé nous ne pouvons rien apporter dans ces multiples réunions qui n’ont pas valeur d’instance.

Vous ne pouvez pas partir, madame, en laissant un outil sur le-quel vous travaillez depuis 2 ans qui n’est ni opérationnel, ni va-lidé en instance et qui entraîne des risques psycho-sociaux.
Nous vous demandons de présenter cet outil finalisé et conforme au référentiel avant votre départ. »

Voilà plus de deux ans que la DRH réuni les syndicats autour de l’outil Agiltime. Le para-métrage n’est toujours pas défini mais l’outil est déjà en place. Un outil de gestion dont la vi-sée était une meilleure visibilité et qui devient de plus en plus opaque et nébuleux. Son utilisa-tion depuis le début est source d’une multitudes de questions qui restent sans réponse. Cette incompréhension est toujours nommée par la DRH comme une insuffisance du côté de l’enca-drement. Dans la pratique, nous continuons à nous référer à la fiche cartonnée. Nous avons tous suffisamment perdu d’énergie et de temps.

Ces réunions n’ont aucune valeur d’instance représentative et nos demandes de comptes rendus sont toujours restées vaines. La DRH voudrait que les syndicats se prononcent en ce lieu sur des questions d’organisation du temps de travail. Or, cela revient, légalement à l’ins-tance du CHSCT. C’est pourquoi nous demandons que les débats et les décisions afférentes aient lieux désormais en instances, seul lieu décisionnel. Depuis trop longtemps, par ces ré-unions informelles et sans procès-verbaux, la direction cherche à masquer aux yeux des sala-riés et des cadres, ses propres insuffisances. Pour SUD, il est temps de mettre fin à cette mas-carade de dialogue social où l’on demande aux syndicats de prendre des décisions sans que la moitié des informations ne nous soient données… Nous ne l’acceptons plus, par respect pour l’ ensemble des salariés !

Nous venons d’apprendre le départ prochain de Madame la DRH. Pour SUD, il est inac-ceptable que l’outil ne soit toujours pas paramétré alors qu’il est en usage. Nous demandons une finalisation au plus vite, ou son abandon si cela s’avère impossible.

Ce n’est pas au référentiel de gestion de s’adapter à l’outil informatique, mais bien le contraire ! Il n’est pas acceptable que les agents voient leurs droits amputés au seul motif que les paramètres informatiques seraient immuables...

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509279

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHGR Rennes  Suivre la vie du site Tracts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI