SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHU : La gériatrie ne veut plus payer le prix de l’austérité !!!

vendredi 23 juin 2017 par Sud Santé Sociaux 35

COMMUNIQUE DE PRESSE INTERSYNDICAL

Depuis plus de 2 ans, nos organisations syndicales SUD CGT FO CFDT dénoncent les conditions de travail dégradées des agents des Unités de Soins Longue Durée du CHU de Rennes (USLD), localisées sur le site de La Tauvrais. A ces alertes répétées, la direction du CHU n’oppose qu’un discours budgétaire austéritaire et renvoie nos collègues en souffrance à l’insuffisance de financement.

Avec une infirmière pour 40 patients pour dispenser des soins de plus en plus lourds, des aides-soignants en nombre insuffisant pour dispenser repas et toilettes dans des conditions respectueuses de la dignité humaine et de l’éthique soignante, avec un manque d’agents de service pour entretenir convenablement les locaux, l’ensemble des 3 services d’USLD a atteint aujourd’hui un point de rupture. Après deux droits d’alerte CHSCT pour danger grave et imminent, et l’intervention de l’inspection du travail, la Direction campe toujours sur ses positions.

A l’aube d’une nouvelle législature, il est plus que jamais temps de poser de manière concrète et ambitieuse les problématiques du service public de santé autrement qu’en termes de réductions de moyens et d’effectifs, comme le fait encore le nouveau gouvernement, qui programme 15 milliards d’euros supplémentaires de coupe dans les budgets de la santé dans les 5 prochaines années. Les conséquences, ce sont les patient-es et les hospitaliers qui en souffrent au quotidien.

Pour toutes ces raisons, les agents ont décidé de se mobiliser et d’alerter les élu-es, les responsables administratifs, ainsi que l’ensemble de la population rennaise, sur l’état inquiétant de la gériatrie publique rennaise. Une opération de distribution de tracts, avec signature d’une pétition, sera organisée le 26 juin, entre 7h45 et 9h30 au carrefour près de la Tauvrais, et à destination des familles l’après-midi de 13h30 à 15h.

Les agents du CHU et nos organisations syndicales invitent donc la presse à venir les rencontrer à cette occasion, et vous invitent à prendre connaissance de la lettre ouverte qu’ils diffuseront à l’occasion.

L’intersyndicale SUD – CGT – FO - CFDT

GERIATRIE PUBLIQUE EN SOUFFRANCE Lettre ouverte à la population, aux élu-es, aux responsables

"Madame, mademoiselle, monsieur,

Nous, agent-es des Unités de Soins de Longue Durée à La Tauvrais, souhaitons vous alerter sur l’état très dégradé du secteur public gériatrique rennais, comme certainement partout en France.
En effet, l’absence chronique de volonté politique d’établir un financement solide et suffisant pour nos services, a généré un manque criant de moyens humains. Aujourd’hui, nous ne sommes plus en mesure d’assurer une prise en charge digne des personnes âgées dans nos services.
Avec une infirmière pour 40 patient-es, dont certain-es relèvent des Soins Palliatifs, nous ne pouvons pas leur dispenser en toute sécurité les soins indispensables.
Sans Aide-Soignant-es en nombre suffisant, nous ne pouvons pas prendre soin des patient-es, en leur donnant leur repas, en les lavant, dans des conditions respectant leur dignité humaine et notre éthique de soignant-es.
Sans Agents de Service Hospitalier en nombre suffisant, nous ne pouvons pas entretenir les locaux pour offrir un cadre de vie accueillant, digne d’un service public moderne et respectueux.
Aujourd’hui, nous souffrons terriblement de cette situation, physiquement et moralement. Nous sommes épuisé-es car nous revenons sans cesse sur nos repos, au détriment de notre vie privée. Nous sommes atteint-es moralement, car nous ne nous retrouvons pas dans l’évolution de nos métiers et les conditions de leur exercice. Nous devons affronter quotidiennement des situations humaines insupportables, et faire face aux attentes légitimes des familles sans les moyens nécessaires. Notre Direction, alertée à de multiples reprises, se retranche derrière des réponses technocratiques et des prétextes budgétaires que nous ne pouvons plus entendre.
Pour retrouver des conditions de travail et d’accueil dignes, nous avons besoin :
-  De financements pour des places de soins palliatifs supplémentaires
-  De 3 postes infirmiers supplémentaires, un par service de La Tauvrais
-  De 3 postes d’Aide-soignants supplémentaires de matin
-  De 3 postes d’Agents de Service Hospitaliers supplémentaires d’après-midi

Le Personnel d’USLD du CHU de RENNES"


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509279

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI