SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHU : au CA du 31 mai, les représentants du personnel gâchent le pot d’adieu !!!

mardi 1er juin 2010 par Sud CHU Rennes

Lundi 31 mai se tenait au CHU le dernier conseil d’Administration de son histoire.

Mort du CA : L’Hôpital-Entreprise, c’est pour maintenant !

A partir du 3 juin, en effet, notre établissement rentrera de plain-pied dans l’ère de la loi Bachelot et de l’Hôpital Entreprise avec l’entrée en scène du Conseil de Surveillance, sorte de sous-conseil d’administration aux compétences réduites. Ainsi, ses membres ne voteront plus du tout sur les questions budgétaires, dont ils seront seulement informés. Et pour faire bonne mesure, la représentation du personnel non médical passe de 5 à 2 sièges !

Rappelons que le coeur de la réforme Bachelot est de faire du Directeur Général le seul « patron » dans l’établissement, sans comptes à rendre ni à des administrateurs, ni à la communauté médicale. Mais cette autonomie que le président de la République appelait de ses voeux n’est qu’une façade. En effet, le Directeur, nommé et révocable en Conseil des Ministres, sera totalement soumis au Ministère et à son Agence Régionale de Santé (ex-ARH). Il s’agit donc de faciliter encore plus l’application des plans sociaux commandités par le Gouvernement.

Face à l’autosatisfaction, SUD remet les pendules à l’heure !

Mais pour le moment, il s’agissait de voter sur le compte financier 2009 du CHU. Les représentants du personnel ont cependant gâché la fête en distribuant et en lisant une déclaration des membres du CHS-CT de coordination que la Direction a fait assigner au Tribunal de Grande Instance. Vous pouvez la télécharger et la lire ci-dessous :

courrier conseil d’Administration 31 mai 2010

Nous y dénonçons le climat social détestable dû à une Direction autoritaire qui ne respecte ni les agents, ni les instances représentatives du personnel, à tel point que des organisations de travail sont mises en place dans la plus totale illégalité.

Par ailleurs, le maire de Rennes (président du CA) et le Président de la CME se sont tous les deux félicités de la réduction du déficit annuel qui nous était présentée. SUD est alors intervenu pour rappeler que celle-ci s’est faite uniquement sur le dos du personnel qui seul en supporte le coût social. Il n’y a donc pas matière à se congratuler, bien au contraire !

Attaques sur les salaires, réduction des remplacements qui entraîne un sous-effectif chronique dangereux et qui pousse au dépassement de compétences, avec l’aval de la Direction qui n’a pas de scrupules à mettre en danger nos diplômes et notre intégrité physique et morale.

Et ce n’est qu’un début ! 2010 est l’année de la perte de 5 RTT et de la réduction des Temps Partiels, du passage au travail en 12 heures permanentes. Les effets dévastateurs de ces contre-réformes ne vont pas tarder à se faire sentir, et SUD voulait que les administrateurs en aient pleinement conscience avant de terminer leur mandat.

En espérant avoir un peu gâché le goût des petits fours du cocktail d’adieu offert par la Direction !

Malgré la perte de sens de l’instance, SUD s’engage à continuer à faire entendre au conseil de Surveillance la voix des salariés du CHU !!!

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 495228

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHU Rennes  Suivre la vie du site Expressions Sud CHU   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI