SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Droit d’alerte en URO au CHU : le CHS-CT vote des renforts

mercredi 2 juin 2010 par Sud CHU Rennes

Le 30 avril 2010, les représentants SUD prenaient connaissance d’une situation critique en Urologie, avec un sous-effectif dangereux.

Dans la foulée, les représentants SUD et CGT au CHS-CT de Pontchaillou déposaient un droit d’alerte.

La Direction était donc obligée de s’occuper de la situation, ce qui nous a permis de la traiter au CHS-CT local du 1er juin.

Le Directeur de pôle a reconnu une situation tendue, une souffrance de l’équipe, un stress permanent.

Malgré ce constat immédiat d’un responsable, la Direction propose une observation organisationnelle sur une période d’une semaine et un week end jour et nuit pour apporter une analyse avec une réponse début juillet. Elle souligne par ailleurs que le taux d’occupation des lits est de 80%.

Les représentants du personnel au CHS-CT ont insisté : la situation est si grave qu’il est inconcevable d’attendre début juillet.

Nous avons donc soumis au vote et voté à l’unanimité :

- un renfort d’un poste d’AS la nuit, qui ne doit pas être utilisé comme ressource pour le nettoyage des blocs.

- un poste d’IDE le matin et l’après-midi le week end pour maintenir le même effectif qu’en semaine, puisque la charge de travail ne diminue pas.

Nous ferons en sorte que ce vote du CHS-CT soit suivi d’effet. La Direction est à partir de maintenant pénalement responsable de tout incident qui pourrait survenir d’ici là.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 495017

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CH Saint-Malo  Suivre la vie du site Journal Défi Sud   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI