SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

ELECTIONS DES IRP à l’ADAPEI 35 : VOTEZ SUD !

mercredi 15 mai 2013 par Sud ADAPEI

Les salariés de l’ADAPEI ont besoin d’un syndicat de lutte qui ne se couche pas devant les prétentions du MEDEF.

A. N. I. : Accord National Interprofessionnel MEDEF/CFDT

Les conséquences pour les salariés de l’ADAPEI 35

Cet accord retranscrit dans la loi ( par un gouvernement socialiste ) est un retour sur plus un siècle d’acquis sociaux. Un accord de maintien dans l’emploi…, pour travailler plus et gagner moins tout en rajoutant de la mobilité obligatoire.


Cette loi concerne aussi les salariés de l’ADAPEI 35 : Maintien dans l’emploi et mobilité interne sans limite géographique : De Redon à St Malo en passant par Vitré…

Dans le cadre des restructurations dues aux budgets alloués insuffisants, au nom de la sauvegarde de l’activité, (cuisine, services généraux par exemple….), l’employeur et les syndicats signataires de cet accord, dans un chantage permanent à l’emploi que cette loi légalise, pourront obliger les salarié-es à accepter des sacrifices toujours plus importants . Un accord d’une durée maximale de deux ans prévoyant une baisse de salaire et/ou une augmentation du temps de travail en échange d’un engagement de maintien de l’emploi sur sa durée » pourra être conclu. A l’ADAPEI, ce point peut concerner tous les métiers. C’est un RECUL SOCIAL sans précédent !

En cas de refus du salarié d’une perte de salaire, il sera licencié avec une « cause réelle et sérieuse ».

Temps partiel :

Instauration d’une durée minimale de travail de 24 heures par semaine pour les salariés à temps partiel.
Pour contourner cette « avancée » l’employeur fera appel à des sociétés d’Intérim pour les remplacements sur des temps inférieurs à 24 heures. Ces salariés recrutés ne le seront évidemment plus sur les bases de la CC 66. C’est un RECUL SOCIAL sans précédent ! Travail égal mais salaire inégal…

Complémentaire Santé :

Les employeurs auront la main pour choisir les organismes prestataires et favoriser des assurances privées qui voient ainsi s’ouvrir un marché juteux et accentuer la menace d’une privatisation toujours plus grande de la sécurité sociale. C’est un RECUL SOCIAL sans précédent !
Comme cela aura un coût pour l’Employeur celui-ci recherchera des contrats moins chers payés avec un minimum de prestations à la clé. C’est un RECUL SOCIAL sans précédent !


Limitation du droit à l’expertise des CHSCT :

Actuellement l’inspection du travail réclame l’avis du CHSCT de chaque établissement pour la restructuration des cuisines de l’ADAPEI. ( mais il n’y a pas eu d’avis, ce qui bloque le projet ). Avec cet A.N.I, ce ne sera plus nécessaire. C’est un RECUL SOCIAL sans précédent !

Recours à un expert-comptable : faire payer 20 % du coût par le comité d’entreprise alors qu’actuellement ces frais sont pris à 100 % par l’employeur.

Prud’hommes : dessaisissement des prud’hommes pour la qualification de la rupture du contrat de travail :

un salarié qui refuse la baisse de salaires et/ou l’augmentation du temps de travail serait licencié pour un motif économique dont la légitimité serait « attestée par l’accord » d’entreprise. Ainsi, les licenciements pour motif économique échapperaient au contrôle des prud’hommes. C’est un RECUL SOCIAL sans précédent !

Réduction du nombre de Délégués du Personnel et des membres du Comité d’Entreprise

avec l’instauration de délais pour la mise en place des instances représentatives du personnel. Mais ça, c’est déjà fait à l’ADAPEI : en 2013, ( et pour 4 ans ) il n’y aura que 88 DP pour représenter les salariés contre 106 en 2009, et 131 nouveaux CDI-ETP ces 3 dernières années…

Pour l’employeur, c’est le casse du siècle. ( Cet accord peut être montré en exemple dans les ADAPEI des autres départements ) Un RECUL SOCIAL voulu par des syndicats… MERCI QUI ?

Dernière minute :

L’accord sur les 35h risque d’être remis en cause par le syndicat F O.
Lors du CE du 23 Avril, ce dernier a affirmé que c’était bien lui qui était intervenu pour limiter le temps de travail continu à 10h… Passer à un temps de travail de 10h, c’est 4 WE supplémentaires sur l’année. Pour exemple : Avant, 20 week-end par an sur 12 heures de travail. Après : c’est 24 week-end par an sur 10 heures de travail MERCI QUI ?...

Sud est majoritaire dans les C.E (CLCC, ADIMC, Le Relais, CRG de Chantepie, Le Temps du Regard, Guillaume d’Achon ), les orientations de Sud s’y imposent, et les salarié(e)s sont toujours gagnant(e)s.

Pour un CE majoritaire Sud, le 21 MAI je vote Solidaires Sud Sante Sociaux


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 510803

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SUD Santé Sociaux 35 Retraités  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI