SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

FINANCEMENT DE LA DEPENDANCE : CONTRE REFORME DESTRUCTRICE

jeudi 24 février 2011 par Sud Santé Sociaux 35

Lors de la contre-réforme des retraites, le gouvernement et ses commanditaires nous l’avaient joué « prophètes d’apocalypse »... des hordes de vieux allaient déferler d’ici 2040 sur la France, siphonner des milliards de prestations sociales, avides de plomber notre triple A sur le marché de la dette publique.

Après l’ouverture du marché faramineux des retraites, les assureurs privés ne prennent pas le temps de digérer et s’attaquent donc à « l’or gris », le juteux marché de la dépendance.

Après le terrorisme intellectuel sur les données objectives des retraites, le gouvernement inaugure à présent le terrorisme compassionnel sur ces « petits vieux dépendants » qu’il se refuse à laisser quasi à l’abandon dans les bras maigres de la Sécu et des conseils généraux [1]
.

Légèrement oublieux que c’est lui-même qui a asséché les financements de la Sécu et des collectivités locales, ce gouvernement annonce donc la création d’un 5e risque à la Sécu.

Rappelons que le risque social, au sens du code de la sécu, est tout évènement qui prive un citoyen de ses moyens de subsistance : maladie, grossesse, Accident de Travail/Maladie Pro et Vieillesse. La Sécu couvre ces 4 risques, le dernier risque majeur étant le chômage, pris en charge (relativement ces derniers temps) par Pôle Emploi.

La dépendance serait donc le 5e risque... un progrès ? certainement pas. Il ne s’agit en effet pas de transférer les financements du risque maladie vers ce nouveau risque, mais plutôt d’avoir recours à des assurances privées individuelles ! ce 5e risque est donc une sorte de cheval de Troie pour casser la Sécu et sa logique de financement socialisé assis sur le salaire, puisqu’il s’agit de mettre sur un pied d’égalité ces deux modes de financement. On entend donc le MEDEF se frotter les mains, lui qui est carrément pour une assurance privée obligatoire... Son projet de privatisation de la Sécu avance donc...

Mais qu’on se rassure, d’autres pistes solidaires sont sur la table : recouvrement sur patrimoine, nouvelle journée de solidarité...

SUD dénonce ce faux débat et réaffirme que tout risque social doit être intégralement pris en charge par la Sécu, dans l’esprit du programme du Conseil National de la Résistance.

Sous peine de connaître une marchandisation galopante de la dépendance...

[1Pour le Président, il s’agit de résoudre la « question de la place des personnes âgées dans la société », « la question de la dignité des vieux, d’une population dont la vieillesse augmente, et d’enfants qui sont totalement démunis » face à la dépendance de leurs parents âgés.

Il s’agit de « faire un système juste, équitable (…). Que sur toute parcelle du territoire, quelle que soit sa situation financière une personne âgée puisse vivre jusqu’au bout dignement soit chez elle soit en maison [de retraite] »


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 495495

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI