SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Invitation pour une conférence sur la protection sociale avec G.FILOCHE lundi 26 mai 20H Salle du Champ de Mars

lundi 12 mai 2008 par Sud Santé Sociaux 35

Protection sociale
Cible privilégiée du gouvernement
Comment, pourquoi ?
Franchises médicales, santé au rabais, casse des hôpitaux publics, retraites, allongement des cotisations à 41ans, ils veulent en finir avec nos conquêtes sociales et nos dispositifs de solidarité

Hier les FRANCHISES, aujourd’hui les RETRAITES, avec l’allongement à 41 ans, puis 42 ans de la durée de cotisations !

Notre protection sociale est en danger !
Nous nous sommes battus pour la gagner !
Nous nous battrons pour la sauver et la développer !

La réforme des régimes spéciaux de retraite, la poursuite en 2008 du plan Fillon pour allonger à 41 ans, puis 42 ans la durée de cotisations et diminuer le montant des retraites, l’instauration des franchises médicales, la casse du service public de santé procèdent d’une même logique de régression sociale : il s’agit de détruire les dispositifs de solidarité imposés aux employeurs pour laisser le champ libre aux assurances privées et aux fonds de pension.

C’est 50 ans de protection sociale qu’ils veulent démolir !

La réforme des retraites va aggraver la situation des futurs retraités et en aucun cas, résoudre quoi que ce soit. Trois salariés sur quatre se demandent à quel âge ils pourront partir à la retraite et pour toucher combien.
Le gouvernement veut allonger à 41 puis 42 ans la durée de cotisation et baisser le niveau des pensions. Il veut annuler les dispositifs de départ anticipé pour carrière longue et aggraver le système de la décote.

Le MEDEF réclame que l’âge légal de départ à la retraite soit reporté à 62 ou 63 ans. Il exige aussi que les cotisations des employeurs soient revues à la baisse. Leur projet commun est de livrer notre système solidaire basé sur les salaires à la finance et à la spéculation.

Franchises médicales, déremboursements et dépassements d’honoraires : ce qui reste à payer pour se soigner est de 240 euros en moyenne par personne et par an.
Et pour 900 000 personnes, cela atteint même 1000 euros !

Avec les franchises, les malades paient pour les malades. C’est la fin de la solidarité et la remise en cause des principes fondateurs de la sécurité sociale.

Casse du service public de santé :
L’actualité est particulièrement fournie en fermeture d’unités de soins, de maternités, de service d’urgence,...
Cette politique, formalisée par le rapport Larcher, est menée au profit de la médecine privée à but lucratif .

Ces remises en cause anti-sociales ont une cohérence globale qu’il faut expliquer et combattre.

Le collectif unitaire protection sociale appelle à participer à toutes les initiatives pour la défense et le développement de la protection sociale.
Il vous invite à une réunion publique sur le thème suivant :

Protection sociale
Cible privilégiée du gouvernement
Comment, pourquoi ?


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 494848

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI