SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

L’hôpital en « faillite » ?

lundi 26 novembre 2007 par Sud Santé Sociaux 35

C’est avec une certaine lassitude que la Fédération hospitalière de France
va - cette année encore - jouer les Cassandre pour dénoncer une dégradation
prévisible des finances hospitalières publiques.

La FHF déplore une fois de plus l’attitude des pouvoirs publics qui refusent
de prendre en compte l’évidence des faits : quand l’augmentation mécanique
des besoins de financement des établissements, à effectifs constants,
progresse de +4%, fixer un ONDAM hospitalier à +3,2% ne peut que se traduire
par une aggravation des déficits.

La FHF rappelle à nouveau que le taux de progression qu’elle propose ne
relève pas d’une quelconque prédiction aléatoire mais bien d’une analyse
fine de l’évolution certaine des principaux postes de dépense (une note
détaillée est disponible sur le site de la FHF : www.fhf.fr rubrique « 
gestion - finances »). Cette évolution découle pour l’essentiel des mesures
salariales décidées par l’Etat et de l’absence de volonté du Comité
économique des produits de santé de maitriser l’évolution des prix des
médicaments innovants.

L’exécution budgétaire a d’ailleurs, chaque année, donné raison aux
prévisions de la FHF.

Le système des reports de charges puis les reprises sur provisions ou fonds
de roulement ont permis un temps de camoufler des situations déficitaires.
Ces techniques qui ont occulté l’ampleur du « trou » atteignent aujourd’hui
leurs limites. Pour éviter de véritables « faillites », de nombreux
établissements sont amenés à échafauder des plans de productivité
irréalistes ou à limiter leur offre de soins.

Alors que l’enveloppe hospitalière est globalement respectée, alors que la
communauté hospitalière s’apprête à relever le défi du passage à 100% de T2A
en 2008. l’étau budgétaire ne cesse de se resserrer sur l’hôpital public
étouffant petit à petit toutes les bonnes volontés.

Cette situation nous apparaît d’autant plus injuste que, comme l’a
clairement mis en évidence la Cour des comptes, « les efforts de maîtrise ne
s’imposent [.] pas de manière identique aux deux secteurs d’établissements ». L’absence de transparence de la régulation de la T2A ainsi que des
transferts indus de crédits de l’hôpital public vers les cliniques
commerciales ont contribué à décrédibiliser la gestion de ce mode de
financement par les pouvoirs publics.

La FHF souhaite donc une réelle rupture pour sortir le financement de l’hôpital
de l’impasse dans laquelle il se trouve et pour redéfinir les conditions de
mise en ouvre d’un mode de financement.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509230

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI