SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

SUD Santé et SOLIDAIRES Bretagne interviennent au Conseil Economique et Social Bretagne

vendredi 27 janvier 2012 par Sud Santé Sociaux 35

Le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) est une instance consultative qui conseille le Conseil Régional sur les dossiers soumis à son vote. Il a pour mission d’évaluer les politiques publiques. A ce titre, il s’est autosaisi de la question du nouveau Programme Régional de Santé élaboré par l’ARS bretagne.

SOLIDAIRES Bretagne et Sud Santé Sociaux étaient sollicités pour s’exprimer sur ce PRS, caractéristique de la régression en matière de politique de santé publique.

Voici le texte de l’intervention de SOLIDAIRES et SUD :

« Tous les acteurs du secteur peuvent faire part de leur avis. C’es un bel exemple de démocratie sanitaire » C’est par ces mots, que Monsieur Gautron Directeur de l’Agence Régionale de Santé, a qualifié le Plan Régional de Santé dans la presse.

Il s’agit en l’occurrence d’une démocratie sélective puisque Solidaires et Sud Santé Sociaux n’ont pas été conviés, malgré nos demandes réitérées, à cette grande manifestation démocratique.

Les exigences démocratiques d’un accès aux soins de qualité pour tous sont soumis à des budgets contraints et insuffisants qui viennent tuer dans l’œuf les objectifs de santé annoncés. A toutes les pages ou presque, il n’est question que d’ « efficience » qui, est comme chacun sait, l’efficacité au moindre coût, aux dépends de la qualité et de l’accès aux soins pour tous. Tout le Projet régional de Santé est impacté par cette volonté de faire mieux avec moins. La mise en avant de l’amélioration de la qualité n’est destinée qu’à masquer les insuffisances et l’abandon des principes de service public. La mise sur le même plan du secteur privé lucratif et du secteur public conduit à adopter les modes de fonctionnement de ce dernier. La mise en concurrence par un système d’appel d’offre des établissements du secteur social et médico-social, c’est l’instrument pour donner toujours plus de place au moins disant social. C’est pour cette raison que les conventions collectives de ces secteurs sont dénoncées ou menacées.

Le plan s’engage directement sur le terrain des organisations de travail, qui est forcement le moyen – ou plutôt la victime – de cette « efficience ». Pour preuve, les recommandations sur l’organisation des équipes paramédicales de réanimation où le travail en équipe sur des horaires en 12 heures serait une marque d’efficience et de qualité : « la diminution des transmission est un facteur de réduction des risques ». De qui se moque-t-on ? Nous invitons l’assemblée à faire retirer cette recommandation.

A aucun moment, il n’est question de la sous dotation en lits d’hospitalisation pour la région Bretagne ni de la saturation des établissements psychiatriques dont la situation est devenue catastrophique. Les incantations à une réorganisation et à des prises en charge en ambulatoire (déjà existantes et saturées) ne répondent pas aux réels besoins de prises en charge de la population bretonne.

Le PRS dresse un bilan de la santé en Bretagne. Les solutions envisagées ne font qu’escamoter les problèmes pour se conformer à la politique d’économie. Solidaires et Sud santé Sociaux réaffirme le droit démocratique à un accès aux soins de qualité partout et pour tous. Des moyens nouveaux sont nécessaires, pas des économies.

En l’état, le PRS ne répond pas à cette exigence et nous invitons l’assemblée à rejeter ce projet. »

Le CESER a décidé de donner un avis négatif sur le PRS Bretagne, désavouant la politique de santé actuelle menée par le gouvernement à travers les ARS.

Retrouvez la délibération du CESER sur le PRS en ligne, avec l’intervention de SOLIDAIRES (p. 406 et suivantes).


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509473

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI