SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

APASE : Travail social en danger, rassemblement le 5 mai à Rennes !

jeudi 4 mai 2017 par Sud Santé Sociaux 35

L’APASE, c’est quoi ?

L’APASE (Association Pour l’Action Sociale et Educative) regroupe plus de 300 salarié-e-s travaillant en Ille-et-Vilaine autour de :

  • La protection de l’enfance : nous exerçons des mesures éducatives en milieu ouvert (AEMO, AED, AER…) judiciaires (Juge des Enfants) ou contractuelles.
  • La protection des majeurs : des mandataires judiciaires exercent des mesures de tutelles et curatelles.
  • L’accompagnement social et médico-social : nous exerçons des mesures d’accompagnement personnalisé avec gestion du budget, des mesures d’’accompagnement social lié au logement, et deux SAVS (Service d’Accompagnement à la Vie Sociale) à destination de personnes présentant un handicap ou des troubles d’origine psychique.

L’APASE est présente sur plusieurs antennes : Rennes, Saint-Grégoire, Saint-Malo, Redon, Vitré et Fougères.

Un mouvement social qui dure...

En 2005, nous avions réussi par une grève reconductible de trois semaines à empêcher l’employeur de détériorer nos conditions de travail. Depuis 12 ans, il continue pourtant à oeuvrer en ce sens. L’argument avancé est économique. La rencontre avec certains de nos financeurs nous permet de fortement nuancer ce point de vue.

Depuis le 1er juin 2016 les accords d’entreprise et les usages appliqués au sein de l’association sont dénoncés par notre Conseil d’Administration. Nous avons donc entamé une négociation dont l’échéance est fixée au 31 mai 2017.

Pour l’instant, nous refusons de signer l’accord proposé par l’employeur, celui-ci instaurant au sein de l’APASE plusieurs clivages :

  • entre les salariés en poste et les futurs embauchés : à expérience et responsabilités égales : 400€ net de moins par mois
  • entre les salariés des différentes activités : perte de congés annoncée.

Nous avons réaffirmé la volonté de ne pas accepter de différences entre salarié-e-s. Nous tenons à rester solidaires de nos futurs collègues, et solidaires entre nous, quels que soient nos secteurs au sein de l’APASE. Précisons que notre employeur ne s’engage pas à appliquer cet accord, même en cas de signature des syndicats !

Si des « négociations » existent depuis 15 mois, notre employeur ne montre aucune volonté de défendre ce que nous considérons être de « bonnes » conditions de travail. A aucun moment il ne fait preuve de courage dans ses propositions.

C’est la raison pour laquelle environ une centaine de salariés est en grève reconductible depuis le jeudi 27 avril 2017.

Nos revendications sont les suivantes :

  • Réduire les inégalités salariales qui viendraient instaurer une différence injuste de traitement entre collègues et supprimer le statut particulier pour les salariés embauchés pendant la période de survie ;
  • Avoir un engagement de l’employeur à appliquer l’accord volontairement et le mettre par écrit ;
  • Maintenir la dotation du Comité d’Entreprise permettant notamment la participation à la mutuelle pour tous ;
  • Maintenir les congés trimestriels dans la mesure où ils ne coûtent rien à l’association.

Quel avenir pour le travail social ?

Nous nous habituons malheureusement à voir nos responsables politiques aborder les défis qui se présentent à eux par l’unique spectre économique. C’est également la démarche adoptée par la gouvernance de notre association (CA et direction générale). La question de l’accompagnement social et éducatif que nous portons à notre niveau est systématiquement éludée quand nous prenons le parti d’en faire notre porte d’entrée.

Ce fonctionnement a pour conséquence directe d’avoir un impact sur nos pratiques au quotidien. Nous le sentons depuis plusieurs années, les attentes de nos responsables dans le travail social se portent de plus en plus sur du quantitatif (chiffres, budgets…) que sur du qualitatif : qu’allons-nous véritablement travailler auprès des publics accompagnés ?

Le travail social s’est construit depuis un demi-siècle autour de plusieurs conventions collectives. Nos employeurs, aujourd’hui regroupés sous la bannière de NEXEM, souhaitent imposer une convention collective unique. Que pouvons-nous présager de ce qu’ils nous préparent dans les mois à venir, au vu de ce qu’ils nous laissent d’ores et déjà entrevoir ?

Nous vous invitons à partager un temps convivial avec nous autour d’un pique-nique ce :

VENDREDI 5 MAI MIDI - PLACE DE LA MAIRIE RENNES

Pour plus d’information sur le mouvement rejoignez-nous sur facebook : Collectif des salariés de l’APASE 35.

Le collectif des salariés de l’APASE


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 501081

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Convention UCANSS  Suivre la vie du site APASE   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI