SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHGR : Retour sur le dernier Comité Technique d’Etablissement du 26 mai 2018

jeudi 21 juin 2018 par Sud Santé Sociaux 35

La direction avait mis à l’ordre du jour de ce CTE, entre autre, l’utilisation des crédits de fin de campagne budgétaire au titre de l’année 2017. Cet avis demandé aux représentants du personnel faisait suite à différentes rencontres entre les syndicats et la direction.

Il faut rappeler le contexte de ces crédits obtenus grâce au mouvement de grève du personnel des mois de novembre et décembre 2017. Une enveloppe de 1,7 millions d’euros a été allouée, alors que la direction en demandait 500 000 € à l’ARS en septembre.

Aujourd’hui, le CHGR n’est pas en situation de déficit financier grâce à L’ACTION du personnel. Cette enveloppe permet même cette année d’envisager un nombre plus important de mises en stage d’agents contractuels.

Les répercussions du mouvement de grève de fin d’année 2017 vont au-delà puisque le directeur nous a informés en CTE qu’il ne devrait pas y avoir de réduction budgétaire en 2018 et donc il ne devrait pas y avoir de nouvelles attaques sur le personnel.

Alors qu’un nombre important d’établissements de santé sont en grève, notamment l’hôpital psychiatrique du Rouvray en Normandie avec 7 agents en grève de la faim, le constat est clair : seule l’action revendicative sur le terrain permet de donner une visibilité à la souffrance des agents et d’infléchir sur les attaques portées aux établissements de soins.

Grâce au mouvement de grève des agents et avec le soutien de SUD Deux vagues de mises en stages auront lieu : en juillet et décembre

Si ces mises en stage sont une amélioration au regard des années précédentes,
elles ne doivent pas masquer la précarité dans laquelle se trouvent les contractuels.

Au 12 février 2018, 438 agents étaient en CDD dont 132 en contrat 21 (sur poste budgété) donc titularisables immédiatement.

Nous avons demandé que la direction fasse un effort supplémentaire notamment sur certaines catégories telles que les ASE, les aides-soignants et les IDE dont les délais de mise en stage sont anormalement longs.

A la demande de SUD, la direction a validé que les mises en stage aient lieu sur le principe de l’ancienneté. Et non plus en fonction du lieu d’affectation qu’aucun contractuel ne choisit ! Il sera proposé aux agents concernés un changement d’affection si nécessaire.

- Gestion du temps de travail : Juguler l’augmentation de l’absentéisme

Pour juguler l’augmentation de l’absentéisme constatée depuis plusieurs années au CHGR, la direction souhaite que les agents posent l’intégralité de leurs congés sur l’année en cours, sans report sur l’année N+1 et en limitant au maximum la pose de jours sur les comptes épargne temps.

Si l’intention est légitime selon SUD, il n’en reste pas moins qu’au regard des effectifs, cela nous paraît compliqué voir impossible

En effet un certain nombre de repos ne peuvent pas être posés du fait même de l’absentéisme ! Par ailleurs, le CET doit rester un droit pour les agents et non seulement pour la direction.

Seul un renfort substantiel des effectifs permettra la pose de l’intégralité des congés sur l’année en cours et de ne pas abonder les CET pour nécessité de service.

- Renforcement du pool : pour un renforcement sur toute l’année

Toujours dans le cadre de crédits de fin de campagne, la direction souhaite allouer une partie des budgets au renforcement du pool. SUD a émit le vœu que le renforcement du pool soit effectif tout au long de l’année (la fatigabilité n’étant pas conditionnée à des périodes selon nous), la direction en a décidé autrement. La direction a défini deux périodes : du 15 juillet au 15 août (4 IDE et 4 AS répartis entre le jour et la nuit) et du 1er novembre au 7 janvier 2019.

Vu le faible nombre de remplaçants d’été et la quantité d’agents qui doublent ou triplent leurs week-ends, nous pouvons craindre que ce pool soit bien occupé ! Pas sûr que la fatigabilité et l’absentéisme baissent cette année...

Espérons également que ce renfort ponctuel ne vienne pas en lieu et place des auxiliaires d’été…

Pour le syndicat SUD, le renfort du Pool et les stagiairisations sont une première victoire mais cela reste bien en deçà des revendications des salariés. Nous maintenons notre position auprès de la direction concernant le manque de personnel et de lits.

- Campagne de notation 2017 :

Les constats concernant l’attribution d’une note différenciée pour chaque agents sont les mêmes que l’année précédente : plus l’équipe est restreinte et plus l’encadrement a la possibilité d’être au plus près de l’équipe et plus l’attribution d’un 0,2 est probable.

Les aides-soignants, les ASH et les IDE sont les catégories d’agents ayant eu le moins de 0,2.

Un certain nombre de recommandations seront faites par la direction pour limiter les écarts entre les catégories de personnels. Mais cela ne doit pas occulter que pour SUD la notation au mérite n’a aucun sens dans la fonction publique et qui plus est en psychiatrie, où seule la qualité du travail collectif rendu à la population devrait être évaluée.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 569615

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHGR Rennes   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI