SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Dossier professionnel AS, AP et AMP

mercredi 5 novembre 2014 par Sud Santé Sociaux 35

Les aides-soignant-es

L’aide soignant-e contribue à une prise en charge globale des personnes en liaison avec les autres intervenants au sein d’une équipe pluridisciplinaire, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, dans le secteur médical, social ou médico-social. Il ou elle veille, en cas de besoin, à leur éducation et à celle de leur en-tourage. Au sein de cette équipe, il ou elle contribue à la prise en charge d’une personne ou d’un groupe de personnes et participe, dans le cadre du rôle pro-pre de l’infirmier-e en collaboration avec lui ou elle et sous sa responsabilité, à des soins visant à répondre aux besoins d’entretien et de continuité de la vie de l’être humain et à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution d’autonomie de la personne.
L’aide soignant-e peut exercer dans les hôpitaux publics, dans les cliniques, les maisons de retraite et l’hospitalisation à domicile.

Les auxiliaires de puériculture

L’auxiliaire de puériculture contribue à une prise en charge globale des enfants en liaison avec les autres intervenants au sein d’une équipe pluridisciplinaire, en milieu hospitalier ou extrahospitalier et, en tant que de besoin, à leur éduca-tion et à celle de leur entourage.

Au sein de cette équipe, l’auxiliaire de puéri-culture participe, dans le cadre du rôle propre de l’infirmier-e, en collaboration avec lui ou elle et sous sa responsabilité, ou, le cas échéant, sous la responsabi-lité d’autres professionnels du secteur de la santé, des secteurs éducatif ou so-cial, à la prise en charge individuelle ou en groupe, jusqu’à l’adolescence, de l’enfant bien portant, malade ou handicapé.

IL ou elle répond aux besoins quo-tidiens de l’enfant par la présence qu’elle ou il assure, les soins spécialisés aux-quels elle ou il participe et les activités qu’elle ou il organise.

L’auxiliaire de puériculture peut exercer dans différentes structures :

En maternité,
Il ou elle est chargée de donner les soins d’hygiène aux nouveau-nés et d’assu-rer une surveillance médicale (pesée, mesure…). Il ou elle peut conseiller les mères pour les soins les plus simples et il ou elle est présente lors de la visite journalière du pédiatre. Il ou elle assure aussi l’entretien de la chambre de l’en-fant et du matériel utilisé.

Au centre de protection maternelle et infantile (PMI),
L’auxiliaire assiste aux consultations. Il ou elle pèse, mesure les bébés, tient les dos-siers à jour. Il ou elle aide aussi à assurer la propreté du matériel et des locaux. Il ou elle fait des visites dans les familles avec la puéricultrice, informe les parents, no-tamment sur l’alimentation.

Dans les structures de garde,

En crèche, halte garderie, pouponnière ou maison d’enfants, l’auxiliaire assure, outre les activités liées à l’hygiène et l’alimentation, des activités éducatives. Il ou elle change les enfants, fait manger les plus petits, surveille le repas des plus grands qui se débrouillent seuls. Il ou elle prodigue des soins simples (gouttes dans les yeux, le nez…). Lors de la visite du médecin, elle ou il fait les pesées. En pouponniè-re et maison d’enfants, il ou elle se charge des toilettes. Il ou elle participe aussi aux activités éducatives : apprentissage de la marche, de la propreté, contribution aux jeux éducatifs. La relation avec les parents est ici très importante.

Les aides médico-psychologiques

Les aides-soignant-es exerçant des fonctions d’aide médico-psychologiques partici-pent aux tâches éducatives sous la responsabilité de l’éducateur ou de tout autre technicien formé à cet effet (art. 4 du décret n° 2007-1188 du 3 août 2007 portant statut particulier des aides-soignants et des agents des services hospitaliers quali-fiés de la fonction publique hospitalière)

Le diplôme d’État d’aide médico-psychologique atteste des compétences nécessai-res pour exercer une fonction d’accompagnement et d’aide dans la vie quotidienne auprès de personnes en situation de handicap ou dont la situation nécessite une aide au développement ou au maintien de l’autonomie sur le plan physique, psychi-que ou social (article D.451-95 du code de l’action sociale et des familles).

Les aides médico-psychologiques peuvent exercer la fonction d’assistant-e de soins en gérontologie après avoir suivi une formation spécifique les préparant à exercer auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies appa-rentées.

Dans cette brochure, retrouvez toutes les informations pour ces métiers : études, recrutement, formation continue, déroulement de carrière et grilles indiciaires, régime indemnitaire, etc...

Dossier Professionnel Aide Soignant / AP / AMP

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509279

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site FPH : Nos Droits 2014 !!!  Suivre la vie du site Dossiers professionnels   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI