SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Urgences en Grève : Retour sur la rencontre avec Agnès Buzyn (communiqué de presse intersyndical SUD CGT FO)

lundi 17 juin 2019 par Sud Santé Sociaux 35

Faisant suite à 3 mois de grèves des hospitaliers des services d’urgences, aux grèves et mobilisations du 28 mai, 6 juin et 11 juin, l’intersyndicale FO, CGT, et SUD, en même temps que le collectif inter-urgences et de nombreux acteurs du monde de la santé, a été reçue par Madame la Ministre de la Santé.

Cette rencontre avait pour but de nous présenter le détail de la mission qu’elle a diligentée afin de trouver des solutions aux problèmes des urgences.

En préambule Madame la Ministre a finalement reconnu le malaise des personnels des urgences et a annoncé certaines mesures immédiates.

1) Mesures financières :

Attribution dès le 1er juillet d’une prime de risque de 100 euros nets à tous les agents travaillant dans les services d’urgence et SMUR, à laquelle doit s’ajouter l’indemnité pour travaux dangereux et insalubres.

Les personnels infirmiers pourront dans le cadre de la mise en place de protocoles de coopération (art 51 de la loi HPST) prétendre à une prime supplémentaire de 100 euros brut dès l’automne. Ce protocole et cette prime devront trouver une traduction réglementaire dans les prochaines semaines.

2) Remplacement des personnels :

Afin d’anticiper les difficultés de la période estivale, la Ministre annonce avoir débloqué 15 millions d’euros en direction des ARS pour pallier aux difficultés d’embauches, des mensualités de remplacements, le paiement d’heures supplémentaires.

3) Rénovation des locaux :

La Ministre a indiqué avoir donné des directives aux ARS afin que la rénovation des services d’urgences et l’achat de matériels soient prioritaires.

4) Arrêt de la suppression des lits d’aval :

Nous avons exigé que la Ministre annonce un moratoire sur la fermeture des lits. Ceci serait considéré par les agents comme un signe fort de la prise en compte de leurs difficultés à exercer leurs missions de service public. Malheureusement sur ce point la Ministre reconnait que le plan de réduction de lits, surtout dans les services de médecine est trop « ambitieux ».

La Ministre a mandaté la mission pour faire un état des lieux précis de la situation capacitaire afin de la mettre en adéquation avec les réels besoins.

La mission devra pour le mois d’octobre présenter à Madame la Ministre des mesures permettant de réguler l’afflux des malades aux urgences et trouver des solutions de prises en charge afin d’améliorer la qualité des soins.

5) Et pour les autres services des établissements de la santé et de l’action sociale ?

Cette réunion ne devant aborder que la situation des services d’urgences, l’intersyndicale a demandé à Madame la Ministre l’ouverture immédiate de négociations salariales pour tous les personnels, des négociations sur les effectifs et conditions de travail, EHPAD compris.

Sur ce point la ministre a refusé de s’exprimer.

Dans les prochains jours l’intersyndicale FO, CGT, et SUD, après analyse des propositions de la Ministre, rencontrera le collectif inter-urgence et actera, s’il y a lieu, une convergence d’action.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 637659

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI