SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Fin du ’’tiers payant’’ : Le vilain cadeau pour les familles en difficulté

mercredi 23 décembre 2009 par Sud Santé Sociaux 35

Il ne fera pas bon être malade dans les mois qui viennent.

Les patients ayant des problèmes financiers seront obligés de régler entièrement la consultation ou l’examen médical, dès lors qu’ils ne bénéficieront plus du ’’tiers payant’’. Cette mesure non claironnée par les pouvoirs publics, qui découle du non renouvellement dans les délais de la convention entre médecins et caisses d’assurance maladie, ne fait que s’ajouter à d’autres mesures anciennes ou en préparation qui diminuent l’égalité d’accès aux soins :

- Refus de soins par de plus en plus de médecins pour les malades ayant la CMU.

- Dépassements d’honoraires par de plus en plus de médecins sans aucune sanction des caisses ou de l’Ordre des médecins, quand les dépassements sont exagérés ou demandés par des médecins qui n’y ont pas droit (montant de 2 milliards d’euros en 2005 !)

- Plus de choix entre secteur public et secteur privé marchant dans plus de 100 villes, dans certaines spécialités, n’ont

- Dépassement d’honoraires de 30% (secteur optionnel) accordé dans la loi Bachelot aux chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens et sans doute plus tard à tous les spécialistes, causant une augmentation du tarif des mutuelles ou assurances privées

- Augmentation sans fin du forfait journalier à l’hôpital (de 3 € en 1995 à 18 €)

- Franchises qui se multiplient et non remboursement des transports pour soins (VSL)

- Augmentation des mutuelles tenues de prendre en charge les dé remboursements de la sécurité sociale (augmentation de 60% entre 2001 et 2008 pour les plus de 65 ans, et 4 à 7% pour tous en 2010).
Beaucoup de familles ont été obligé de réduire la couverture par leur mutuelle pour raisons financières et 4 à 5 millions de Français n’ont pas de mutuelles ni de CMU.

- Renoncement à des soins médicaux par 4 français sur 10 par manque d’argent (IPSOS SPF)

- Seuls 500 000 français sur 2 millions éligibles, bénéficient de l’aide complémentaire santé (ACS)

- De plus en plus de médicaments courants non remboursés ou peu remboursés à 15%

- Fermetures de centres d’IVG publics

- Forfaitisation des affections de longue durée (ALD), qui ne seront plus remboursées à 100% mais prises en charge par les mutuelles ou assurances privées avec augmentation encore des cotisations.
Par petites touches notre système de protection sociale, basé sur la solidarité (chaque citoyen a un égal accès aux soins sur la base de cotisations fonction des revenus), qui était jalousé par beaucoup de pays, évolue franchement vers un système à l’américaine (50 millions d’américains non soignés) ou seuls les plus riches pourront bien se soigner.

Au lieu d’un débat sur la citoyenneté, notre pays a besoin d’ ’’états généraux sur la santé’’


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 495709

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI