SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Journée européenne de défense de la santé : à Rennes, le procès des casseurs de la Sécu et de l’Hôpital !

vendredi 6 avril 2018 par Sud Santé Sociaux 35

A l’appel d’un collectif formé par les syndicats SUD Santé Sociaux bretons, de la Coordination de Défense des Hôpitaux et des maternités de Proximité, de la CGT, du PCF, du NPA et d’Ensemble, une grande journée d’action festive a eu lieu à Rennes, ce vendredi 6 avril.

Près de deux cent personnes sont ainsi venues des quatre coins de Bretagne, sur la base d’une revendication commune : la Santé, c’est 100% Sécu, c’est 100% public !

La veille de la journée européenne de lutte contre la privatisation des systèmes de santé et de protection sociale, nous avions reconstitué, au pied de l’ARS Bretagne, une scène de crime. Les victimes ? Notre Sécurité Sociale, égalitaire et solidaire, et notre Hôpital Public ! L’objectif de la journée était d’identifier les coupables de ces crimes odieux !

Une délégation a d’abord mené l’enquête, auprès de la Direction Générale de l’ARS Bretagne, qui nous a reçus.

Deux mondes se sont fait face à face : le monde réel, et le système, gestionnaire. L’ARS s’abrite derrière des questions de démographie médicale, et s’évertue à évacuer la question des moyens.

Nous avons mis en lumière les insuffisances de notre système mixte, qui demande aux professionnel-les des établissements de santé de se sacrifier, de s’épuiser, de ruiner leur vie personnelle... et qui en même temps cajole les médecins libéraux en espérant qu’un ou deux daignent remplir leur mission de service public. Nous avons donc défendu la transition vers une médecine ambulatoire publique, salariée.

Nous avons demandé des prises de position fermes pour une garantie d’un accès au soins pour tous, partout, qui doit passer par la pérennité des services d’urgences de proximité, comme à DOuarnenez. L’ARS, croyant peut-être nous rassurer, nous a indiqué que ces services n’étaient pas plus menacés... que partout ailleurs en France !

Nous avons également demandé de renoncer au virage ambulatoire, qui ferme des lits de médecine précieux et conduit à l’engorgement de nos urgences, pour produire les drames récents que l’on connaît.

Quant aux EHPAD, ils paieraient la pénurie d’Aide-soignants... la délégation a répondu qu’il fallait commencer par titulariser les centaines de contractuel-les dans les établissements publics, et organiser la promotion professionnelle des ASH, plutôt que d’avoir recours aux dépassements de compétences, avant de parler de pénurie !

Les conclusions de l’enquête étaient claires : les gouvernements successifs étaient bel et bien derrière l’assassinat de notre Sécu et de notre Hôpital Public !

Nous avons donc remonté Rennes en Cortège, pour installer à République notre tribunal populaire ! En préalable, les camarades du cartel des Cantines nous ont proposé un excellent repas, dont les recettes iront à la caisse de grève des postiers, en lutte depuis plus de 80 jours !

Nous avons également dressé une carte des restructurations assassines qui frappent le système santé breton.

Malgré une défense odieuse du procureur « Hirsch », et face aux témoins de l’accusation, le procureur n’avait d’autre choix que de requérir les sanctions les plus sévères contre les coupables, ce que le jury n’a pas manqué de faire !

Pour retrouver le live du procès, c’est sur ce lien que ça se passe !!!

Puis c’est au son de l’orgue de barbarie que s’est achevé ce rassemblement citoyen, prélude d’autres actions à mener ensemble !


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 580971

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI