SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Retour sur la Manif Santé-Social du 21/1 à Rennes

jeudi 21 janvier 2021 par Sud Santé Sociaux 35

A Rennes, ce sont environ 200 personnes qui ont manifesté à Rennes sous une pluie battante à l’appel de l’interorga SUD CGT CIU Collectif des Travailleurs Sociaux.

Nous dénonçions l’imposture du Ségur. A l’heure ou le CHU de Rennes recommence à déprogrammer dans le cadre du Plan Blanc, que les fusions continuent en Ille-et-Vilaine comme ailleurs, le manque de lits et d’effectifs est criant !

Quant aux exclus du Ségur, le social et le médico-social, les dernières annonces dans le cadre de la mission Lafourcade laissent à penser qu’il y aura encore des laissés-pour-compte, par un gouvernement calculateur qui tente sans cesse de nous diviser.

Plus que jamais, nous restons uni.e.s et déterminé.e.s pour :

  • 400 euros pour toutes et tous
  • des lits et des effectifs à hauteur des besoins

En Bonus, la déclaration de nos camarades de SUD Collectivités Territoriales lors des prises de parole en notre nom à toutes et tous :

"Le syndicat SUD, au Ségur de la Santé du 29 mai dernier s’est fait le porte-parole des revendications, en lutte depuis plus de 18 mois, Aujourd’hui, nous constatons que le protocole d’accord de clôture du Ségur de la Santé est, comme attendu loin du compte.

La revendication de 300 euros net n’est pas un caprice. Elle n’est qu’un rattrapage de ce que tous.tes les fonctionnaires, ont perdu en 15 ans de gel du point d’indice
Ce protocole dit vouloir rendre plus attractif le service public. Au lieu de l’attractivité qu’il souhaite, c’est la fuite en avant qui est mise en place en créant la division de celles et ceux qui peuvent toucher ou non cette prime Ségur. Les contreparties qui sont imposées à ces augmentations de salaire sont ainsi inacceptables. La mise en place d’accords dérogatoires inférieurs au droit national ouvre les vannes des heures supplémentaires et débordements de plannings. Elle casse les 35h et va aggraver les conditions de travail des personnels de certains secteurs. Il est aussi totalement inégalitaire : quid des agents administratifs ? Quid des ouvrier.e.s ? Des personnels de cuisine ? et du personnel social de la FP ? Nous vous rappelons que la santé c’est aussi le social et le médico-social, hors il n’y a rien de prévu ou si peu, pour ces secteurs dans ce protocole-là.

De plus les revendications pour lesquelles nous luttons depuis plusieurs mois vont bien au-delà des revendications salariales. Nous nous battons pour remettre l’humain au cœur du système de santé, il n’y a qu’ainsi que les personnels reviendront dans le secteur :

Où sont les embauches pour nous permettre d’exercer nos métiers dans de bonnes conditions et dans le respect des personnes que.nous.avons.en.charge ?
Nous estimons qu’il manque aujourd’hui 100 000 postes dans les hôpitaux et 200 000 dans les EHPAD. Le gouvernement n’en promet.que.15000 !
Où sont les ouvertures de lits à la hauteur des besoins de santé et pour un maillage territoriale au plus près de la population ?

Rappelons que SUD n’a pas été signataire des reculs sociaux contenus dans ce protocole d’accord.

SUD continuera à lutter partout, dans la rue, dans les instances nationales et locales, pour faire entendre la voix des agent.e.s et des travailleuses et travailleurs du social et du médico-social, que vous n’abuserez pas de vos demi-mesures et contre-réformes.

Sur le terrain, dans les équipes, la colère est forte, suite au « Ségur de la Santé », Certains voient leur salaire augmenter de 183 euros, d’autres non.
SUD demande que la revalorisation salariale soit attribuée dans le cadre du Ségur à l’ensemble du personnel des établissements de santé et à ceux des EHPAD, SAAD, SSIAD mais également à l’ensemble des professionnels du médico-social.

Les collègues de la santé sont à nouveau confronté.es à cette vague déferlante de la covid. Ce sont les premier.es touché.es tant par l’hécatombe de personnel positifs que part la gestion des résident.es, patient.es covidé.es. Où est la reconnaissance tant attendue, pour tous/toutes nos collègues qui se lèvent chaque jour avec la peur au ventre pour aller travailler face à un virus qu’ils/qu’elles peuvent contracter et en sachant qu’en rentrant chez eux/elles ils peuvent contaminer leur famille qui peuvent avoir de grosses répercussion sur la santé de leurs proches."

Mesdames et Messieurs les politiques soyez un peu honnêtes et reconnaissez à la hauteur de leurs tâches et des risques qu’ils ou qu’elles prennent, l’ensemble de nos personnels soignants de près ou de loin. Ils le méritent. SUD et nos camarades seront toujours debout pour obtenir une reconnaissance à la hauteur de l’investissement dont-ils / elles font preuve.
Ce n’est pas une médaille que nous demandons pour nos Héros, nos héroines du quotidien mais une revalorisation immédiate et de droit car elle est incontestable.
Alors agissez !


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 724163

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI