SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CC 66 : Après le 25 juin, Un rapport de force à construire !

lundi 6 juillet 2015 par Sud Santé Sociaux 35

Le mariage SYNEAS /FEGAPEI a bien eu lieu. Ainsi ils s’assurent d’une meilleure représentativité dans l’UDES (Union des Employeurs de l’Economie Sociale) et se mettent en ordre de marche pour modifier « l’environnement conventionnel », entendez par là, s’en prendre à l’ensemble des acquis conventionnels…

Le jeudi 25 juin, les salarié-e-s de la CCNT 66, de la BASS (Branche des Associations Sanitaires et Sociales), les travailleurs sociaux du public et du privé, étaient dans la rue par milliers pour défendre leurs métiers, les acquis conventionnels et lutter aux côtés des hospitaliers contre les politiques d’austérité.

A Paris comme dans toute la France, le 25 juin a été une réussite. A l’appel de l’intersyndicale SUD CGT FO avec le soutien de salarié-e-s non syndiqué-e-s et de jeunes en formation, le message adressé aux patrons du secteur et au gouvernement était clair : Non à l’austérité, non à la casse des cadres conventionnels et statutaires, non à la casse des métiers !

Une mobilisation générale s’impose !

Face à la colère des salarié-e-s du privé et de la Fonction Publique, le Ministère de la Santé comme les patrons de l’UNIFED tiennent des discours rassurant.

Et pourtant, rien ne change dans la mise en œuvre des politiques d’austérité (salaires bloqués, attaques sur les congés et le temps de travail, restructurations permanentes) qui entraînent une colère grandissante, un ras le bol généralisé…

La loi de finance de la Sécurité Sociale (LFSS) votée au parlement tous les ans en automne doit être un temps fort de la mobilisation du secteur sanitaire, médico-social et social privé comme public.

Dans les conventions collectives du privé il va falloir à la rentrée, répondre ensemble à toutes les attaques sur les acquis conventionnels et se mobiliser pour les salaires, l’emploi, les conditions de travail.

CCNT 66 plus que jamais en danger !

Depuis bientôt 10 ans, les salarié-e-s des établissements de la CC 66 résistent aux attaques patronales sur la Convention Collective. Mais la vague de restructuration fait son œuvre de casse et de marchandisation du secteur. Le travail social est en danger !

Face aux blocages des salaires, au mépris et aux mensonges des patrons et du gouvernement, face au chantage à la dénonciation de la Convention Collective, construire un véritable rapport de force s’impose comme en 2005 et 2009…

Fort de cette première étape de mobilisations, la Fédération SUD Santé Sociaux proposera aux salarié-e-s de la CC 66, à leurs organisations syndicales une plate- forme revendicative commune sur des bases simples de défense et d’amélioration des salaires, du temps de travail et des conditions de travail :

-  Salaire minimum à 1700€,
-  Refus des critères classant, des classifications par points qui annoncent la fin des métiers,
-  Extension des congés « supplémentaires »,
-  32h le jour, 30h de nuit,
-  Défense des qualifications…

Après les vacances, SUD Santé Sociaux appellera les salarié-e-s de la CC 66 à se mobiliser, à constituer un front commun syndiqué-e-s non syndiqué-e-s, dans l’unité la plus large possible. Le temps sera venu de montrer aux patrons notre détermination et d’afficher notre solidarité avec les hospitaliers pour défendre, la Santé, l’Action Sociale contre toutes les tentatives de marchandisation du secteur.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 502368

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Convention Collective 66  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI