SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHU : droit de retrait et grève en gériatrie

jeudi 26 septembre 2019 par Sud Santé Sociaux 35

Le 1er juillet, les agent.e.s de l’EHPAD du CHU participaient à la mobilisation nationale des EHPAD, pour exiger l’augmentation du nombre de personnels et de moyens matériels. A l’orée de l’été, période particulièrement critique, tous les signaux étaient au rouge, les services faisant face à de nombreux arrêts non remplacés.

En ce début septembre, la situation était toujours aussi critique. Le Week-End du 1er septembre, il manquait 15 aides-soignant.e.s en tout dans les quatre services de l’EHPAD. Alertée de cette situation critique, la direction n’a apporté aucune réponse. Ce mardi, c’était à nouveau quatre aides-soignant.es qui n’étaient pas remplacé.e.s. Comment dès lors lever tout.e.s les résident.e.s, accomplir les soins d’hygiène et de confort, tout comme l’ensemble des gestes qui permettent une prise en charge conforme à leur dignité ?

Le sous-effectif met également en danger la sécurité et la santé physique et psychique des soignant.e.s, sans même parler de leur diplôme.

Suite à un accident du travail lié au sous-effectif le mardi 3 septembre, plus de 30 soignant.e.s de l’EHPAD du CHU n’ont eu d’autre choix que d’exercer leur droit de retrait, en laissant le minimum de personnels soignants dans les services pour assurer la sécurité des résidents. La Direction a donc été contrainte de se déplacer en urgence pour les rencontrer, en présence de représentant.e.s des familles venu.e.s apporter leur soutien aux personnels.

A l’issue de cette rencontre, la direction s’est engagée à suspendre les admissions et à dégager des renforts en urgence en provenance d’autres services.

Le jeudi, quelques postes ont été pourvus, mais la situation n’était réglée au jour le jour, et que de manière très partielle.

Les agent.es de l’EHPAD ont donc décidé de se mettre en grève, rejoint.es par leurs collègues des UNités de Soins de Longue Durée.

Mercredi matin, les grévistes ont envahi le CHS-CT de l’Hôtel-Dieu La Tauvrais pour exiger des moyens humains décents. La veille, la direction avait concédé la mise en stage de l’ensemble des contractuel-les avant la fin de l’année, mais le compte n’y est pas !

La prise en charge de la dépendance connaît une crise systémique qui exige d’être traitée dans sa globalité, à commencer par une réforme en profondeur de son financement, totalement inadapté et insuffisant au regard de l’enjeu.

C’est pourquoi nous demandons qu’une réunion de crise soit organisée dans les plus brefs délais : le CHU, le personnel médical, paramédical et leurs réprésentant.e.s, mais également les familles et les financeurs, à savoir le Conseil Départemental et l’ARS Bretagne.

Aujourd’hui, une autre journée d’action est prévue, avant le prochain grand rendez vous national dans le cadre de l’intersyndicale EHPAD, le 8 octobre, avec des actions dans les régions.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 637074

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHU Rennes  Suivre la vie du site Expressions Sud CHU   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI