SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Visite de certification au Centre Hospitalier Guillaume Régnier : l’Hypocrisie !

jeudi 28 avril 2011 par Sud Santé Sociaux 35

Sud Santé Sociaux s’est invité auprès des experts visiteurs en visite dans l’établissement. Ils sont chargés de vérifier entre autres le respect de la dignité et de l’intimité des patients.
Nous leur avons fait part d’une réalité qu’ils vont s’ingénier à ne pas voir.

Depuis la mise en place de la démarche qualité, de l’accréditation et de la certification, les conditions de prise en charge des patients se sont continuellement dégradées au Centre Hospitalier Guillaume Régnier  :

- Chambre à trois voire quatre parfois. Manque criant de sanitaires, chambres insalubres.
- Capacité d’accueil de l’établissement insuffisante : lits supplémentaires le week-end. Mais les lits supplémentaires ont été enlevé dans les unités visitées les jours d’accréditation
- L’ouverture de l’unité Kraepelin sensée améliorer le respect de la dignité et de l’intimité du patient a créé un surencombrement des autres services dégradant ainsi le respect de leur dignité et de leur intimité .
- Dossiers de patients remplis à distance par les médecins à l’approche de l’accréditation.
- Multiplication à outrance des protocoles pour la certification, ce qui déshumanise le travail et empêche toute prise d’initiative, et va à l’encontre de notre rôle soignant

Les conditions de travail se sont également dégradées :

- Non respect de réglementation sur les plannings (nuit, repos légaux, soir matin, congés annuels)
- Non titularisation de tous les postes budgétés
- Pression sur les contractuels
- Pression sur les temps partiels
- Non affichage des effectifs de sécurité et de fonctionnement
- Allongement de la durée d’attente pour les stagiairisations
- Non remplacement des absences inférieures à 1 mois
- Non renouvellement de contrat CDD pour des femmes enceintes
- Grave problème de souffrance au travail dans certains secteurs (enquête CHSCT en 2008) et refus de la direction d’organiser un CHSCT devant valider un enquête.
- Fermeture d’un CMP pendant 3 jours pour remplir les dossiers patients
- Temps syndical de plus en plus difficile à prendre
- Documents pour les instances donnés en dehors des temps légaux
- Absence de dialogue social du fait de la direction

Dans ces conditions, la possibilité que le CHGR obtienne sa certification relève de la mascarade et démontre l’hypocrisie des politiques sanitaires du ministère relayées par l’ARS et le directeur de cet hôpital.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509279

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHGR Rennes   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI