SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHU : LES PERSONNELS INFIRMIERS DES BLOCS EN GREVE CONTRE LES 10h30

mardi 29 mai 2012 par Sud CHU Rennes

POUR FAIRE AVALER LES JOURNÉES DE TRAVAIL EN AMPLITUDES HORAIRES 10H30 AUX INFIRMIÈRES ANESTHÉSISTES ET AUX INFIRMIÈRES DE BLOCS OPÉRATOIRES, LA DIRECTION PROPOSE UN TABOURET !

En grève depuis lundi 21 mai 2012, les IBODE et les IADE du CHU de Rennes refusent les nouveaux horaires de travail en amplitude horaire de 10 heures 30 que veut imposer la Direction pour les personnels infirmiers des blocs opératoires à l’ouverture du CUR.

Pourtant alertée pendant le Comité Médical d’Établissement du 24 avril dernier, par la lecture d’un texte et la remise d’une pétition massivement signée, la Direction est restée muette depuis, semblant ignorer l’évidence :

Fatigue, perte de vigilance et de concentration, autant de facteurs de risques qui démontrent qu’il n’est pas concevable de travailler en 10 heures 30 dans un bloc opératoire.

De plus, cette amplitude horaire impacte très sévèrement la vie sociale et familiale.

Il a fallu que le processus de grève s’engage, pour que la Direction du Personnel et la Direction des Soins nous rencontrent ce mercredi 23 mai. On nous a « évidemment » évoqué les problèmes d’organisation du travail : Il fallait nécessairement la modifier, et il manquait certainement du matériel dans les blocs opératoires… La direction est prête à évaluer ces manques, Tout cela, bien sûr, faciliterait grandement le travail en amplitude horaire de 10 heures 30 !!!

Comme si les problèmes n’étaient que matériels et que l’humain n’existait pas ! C’est bien sûr pour obtenir un siège pour s’asseoir et limiter ainsi la position debout pendant 2 heures 30 supplémentaires de travail quotidien que les IADE et les IBODE sont en grève à un taux de plus de 70 % depuis plus d’une semaine !!!

Les revendications des IBODE et des IADE sont toutes autres :

• Le maintien des horaires de 8 heures d’amplitude.
• Le refus des horaires en 10 heures 30 d’amplitude.
• La création des postes nécessaires au bon fonctionnement des blocs opératoires pour limiter les dépassements horaires.

Mais les infirmiers spécialisés des blocs opératoires sont-ils réellement la cause de ces mauvaises organisations ?

Plutôt que de régler les problèmes qui perdurent depuis des années (retards dans les programmes opératoires, modifications incessantes dans les organisations et programmes opératoires, impossibilité de prendre une véritable pause déjeuner, heures supplémentaires à répétition et imprévisibles,…), la Direction prétend tout solutionner simplement en modifiant l’amplitude horaire des infirmiers spécialisés ?

Quiconque a travaillé un tant soit peu dans un bloc opératoire, de quelque côté du champ, ne peut pas y croire une seconde !

D’ailleurs, à ce jour, la Direction est incapable d’apporter la moindre garantie quant au non dépassement des amplitudes horaires en 10 heures 30, car il y va bien sûr du bon vouloir et de l’organisation des équipes médicales …

La vérité est ailleurs !

C’est encore pour accroître l’activité du CHU et le faire à moindre coût, que la Direction tente de pressuriser encore un peu plus le personnel.
Quand on ouvre un bâtiment neuf à effectifs constants, c’est le personnel qui le paye !

Mais lorsque l’inacceptable est atteint,
c’est définitivement NON !

Au terme de cette discussion, il nous a été révélé par la Direction, que d’autres organisations n’étaient pas envisagées ! (Mais en réalité, aucune autre solution n’a été vraiment étudiée car incompatibles avec leurs objectifs « d’austérité » financière.)

Aucune proposition sur des horaires de 8 heures d’amplitude, par exemple, avec une extension de l’amplitude d’ouverture des blocs et du programme opératoire. La Direction du Personnel et la Direction des Soins « transmettent » nos revendications et notre désaccord au Directeur Général.

En attendant un retrait du projet de la part de la Direction, le mouvement de grève continue et s’amplifie. Des actions dans les blocs opératoires, dans le CHU et à l’extérieur vont être menées.

Être solidaire de ce mouvement, c’est contribuer à empêcher l’extension de ces horaires journaliers en 10h30 pour tous les services où cela permettrait de supprimer de l’emploi.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509279

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHU Rennes  Suivre la vie du site Expressions Sud CHU   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI