SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHU : COMPTE RENDU DU CTE DU 14/10

mardi 21 octobre 2014 par Sud CHU Rennes

La Direction nous a présenté différents projets destinés à améliorer la prise en charge des patients au CHU. Le déménagement du service de Médecine Aiguë Gériatrique (MAG) de la Tauvrais vers le 7e étage du bloc hôpital de Pontchaillou et la création d’une Unité Mobile d’Education au Diabète (UMED).

MOINS PAR MOINS, CA NE FAIT PAS FORCEMENT PLUS

Nous avons relevé l’intérêt de ces projets médicaux qui vont dans le sens d’une meilleure prise en charge du patient en facilitant l’accès aux soins par la proximité. Cependant, les conditions et les moyens mis en place par la Direction ont révélé comme à l’habitude, des failles, des manques et des conditions de travail illégales.

Nous n’avons pas manqué de dénoncer le passage de 40 lits à la Tauvrais à 30 lits sur Pontchaillou, la suppression de 11 postes dans ce même transfert. La Direction rêve d’une « diminution attendue de la Durée Moyenne de Séjour (DMS) à une hauteur de 4 jours (passage de 19 à 15 jours) ». L’augmentation du « turn-over » des patients accélère systématiquement la cadence de travail. De plus, cette projection fantaisiste et sans arguments, n’empêchera pas un accroissement de la charge de travail en gériatrie, un engorgement majoré dans les couloirs des urgences par des patients sur des brancards en attente de lits d’hospitalisation. Conséquence directe, la Direction entretien le saupoudrage sauvage de lits supplémentaires dans les services, sans effectifs, qui augmente considérablement la charge de travail et rend difficile la prise en charge des patients.

Les conditions de mise en place de l’UMED avec une perte de 6 lits d’hospitalisation à l’hôpital sud, ne vont pas arranger les choses…

CHRONIQUE D’UN FIASCO ANNONCE

Le fiasco de la réorganisation de l’orthopédie au CHU est aujourd’hui une évidence pour tous. Pour mémoire, une diminution des effectifs, des restructurations des services d’orthopédie, une sous évaluation de la montée en charge de l’activité, des amplitudes de travail en 10 heures au bloc opératoire, des dépassements horaires des programmes opératoires, impactant les salles de réveil, le brancardage et les services. Consciente de son incapacité à gérer la situation qu’elle a créée, la Direction appelle à l’aide l’Agence Nationale d’Appui à la Performance (ANAP) des établissements de santé. Un projet ambitieux nécessite les moyens adaptés, comme nous le répétons à chaque instance, faute de quoi le résultat vire à l’échec.

Pour exemple, l’amplitude de travail de 10 heures dans les blocs opératoires, présentée comme la garantie du non dépassement des programmes opératoires, organisation massivement refusée par les professionnels, 9 mois de grève…

LA DIRECTION REINVENTE LES REGLES

Au prétexte de la concertation, des professionnels de santé et certaines organisations syndicales ont participé à des groupes de travail. Arnaque et manipulation ! L’illusion du choix a permis de déboucher sur l’inacceptable pour SUD. Rappels à domicile, semaines de 45 heures, pointages déguisés en JNT (Journées Non Travaillées), la Direction ne respecte absolument plus la règlementation du travail pour arriver à ses fins : Bienvenue en Chine !

Indignés, les représentants SUD au CTE ont demandé le retrait de ces aberrations des cycles de travail en gériatrie et la présentation de nouveaux cycles de travail, respectant enfin la règlementation.

LA PRODUCTION DE SOINS, C’EST BIEN !

... « Benchmark, juste à temps, production » … Voici quelques-uns des termes repris par la Direction des soins pour nous expliquer en CTE comment nous allons travailler mieux dans les services de soins au CHU. Calqué sur celui du monde industriel, le management hospitalier n’a vraiment rien à envier à Ford, Toyota ou plus récemment France Telecom. Mais la Direction des soins en oublie les soins ! Au CHU nous ne fabriquons rien, nous assurons des soins auprès de la population dans le cadre de notre mission de service public.

Face à son attitude méprisante et dénuée d’intérêt, SUD n’a pas manqué de rappeler au directeur général adjoint, son rôle de président du CTE, que lors de l’expression d’un vote par les représentants élus du personnel, le nombre de voix exprimées doit être bien évidemment compté et inscrit dans le procès verbal.

FORMATIONS 2015, DES SOUS PAS POUR VOUS !

La présentation du plan de formation nous a été faite. Pour un budget prévisionnel de 4 390 000 €, nous avons 1 590 000 € pour les Etudes Promotionnelles (EP) et 2 800 000 € pour le reste des formations. Si la somme prévue aux EP reste sensiblement la même qu’en 2014, ce sont moins de nouveaux étudiants en effectifs faute de candidats « sélectionnés » par la Direction.

Pour le reste des formations, à noter une réserve de 375 000€, une diminution de 200 000 € du budget « développement et maintien des connaissances » et du budget « actions du plan institutionnel », une diminution sur deux ans de près de 50% du budget préparation aux concours. Nous relevons une augmentation de 100 000 € pour les actions de pôle, seul compartiment de la formation qui ne justifie aucune dépense, et dont les attributions aux bénéficiaires restent des plus opaques. Malgré cela, on voit bien que la Direction fait main basse sur l’argent de la formation continue, prévue normalement pour financer à court terme les projets des agents. SUD demande que ce financement bénéficie au plus grand nombre possible, et réclame également une vraie politique de remplacement.

Au-delà du CTE où nous avons porté notre mandat de refus de l’accompagnement du désossage du service public, dès le 18 novembre, manifestons à Paris contre l’Hôstérité qui est la véritable raison des restructurations et attaques contre les 35 heures que nous subissons au CHU !!!

Et le jeudi 4 décembre lors des élections professionnelles, titulaire ou contractuel votre voix sera entendue, prise en compte et portée par le syndicat SUD.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 495486

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHU Rennes  Suivre la vie du site Tracts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI