SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Dégradation des conditions de travail en chirurgie pédiatrique au CHU : la Direction répond par le mépris

mardi 6 juillet 2010 par Sud CHU Rennes

Ce n’est pas une nouveauté : les contraintes financières imposées aux établissements par la T2A encouragent les directions à intensifier la « production de soins », en particulier en chirurgie, tout en calculant les effectifs au plus juste, voire en dessous des besoins réels. Dans le discours comptable, en effet, la « masse salariale » est ce qui « pèse » sur le « prix de revient » du soin.

La chirurgie pédiatrique, à Rennes, est à son tour victime de cette politique de financiarisation du soin. Depuis son déménagement à l’Hôpital Sud dans le cadre de l’Hôpital Mère-Enfant, elle a connu une réorganisation importante et une augmentation de son activité, avec une requalification de ses lits de Soins Intensifs en lits de Réa. Résultat, cette absence de lits de Soins Intensifs entraîne une sortie directe des enfants de la Réa vers les services d’hospitalisation traditionnelle.

Or, ceux-ci ne sont pas prévus en effectifs pour héberger des patients aussi lourds. La charge de travail s’est donc accrue de manière inquiétante, provoquant une véritable souffrance chez nos collègues. Pour l’instant, c’est grâce à la cohésion et le professionnalisme de toute l’équipe soignante que le service fonctionne. Mais pour combien de temps encore ? En allant travailler chaque jour, c’est bien leur diplôme que nos collègues mettent en danger.

C’est tout cela qu’ils sont allés exprimer au CHS-CT du 10 juin. La direction s’est donc déplacée en personne dans le service le mardi 29 juin. Elle y a effectivement constaté des « prises en charge lourdes ». Mais elle estime que la situation va se réguler d’elle-même avec … les congés d’été !

Compter sur une baisse estivale provisoire du programme opératoire pour régler un grave problème qui se pose les 10 autres mois de l’année paraît plus que léger, c’est franchement du mépris.

La direction est en train de donner un tout nouveau sens au mot « pénibilité », tout comme le gouvernement avec les retraites des soignants qui devront travailler jusqu’à 57 ans, voire 62 ans, dans des conditions inacceptables.

Et comme le gouvernement, elle prend le risque de se retrouver avec une situation explosive en septembre !!!

Pour SUD, c’est maintenant que la Direction doit réadapter les effectifs aux besoins de soin des enfants. Préparons-nous pour une mobilisation au mois de septembre !

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 509279

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHU Rennes  Suivre la vie du site Expressions Sud CHU   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI