SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Assises de la Protection de l’Enfance à Rennes : Protéger c’est prendre des risques ? de qui se moque-t-on ?!!!

jeudi 11 juin 2015 par Sud Santé Sociaux 35

Le thème de cette huitième édition des assises de la protection de l’enfance est inutilement provocateur. Qui prend des risques ?

-  L’enfant maltraité qui reste dans sa famille faute de structures d’accueil ?

-  Les familles précarisées ou fragilisées contraintes pour obtenir de l’aide et être entendues, d’intégrer des dispositifs bureaucratiques ?

-  Les travailleurs sociaux agressés à qui on demande d’assumer davantage des risques alors que les décideurs les dépouille peu à peu de leurs outils déjà bien précaires au profit de mesures de bricolage précisément risquées. Qu’en pensent nos camarades de Nantes qui viennent de perdre leur collègue ?

N’oublions pas que les risques dont on parle aujourd’hui, sont les conséquences de leurs politiques de restructurations, de fermeture de services et de choix imposés sans réelle concertation avec les travailleurs sociaux et sans cohérence avec les besoins réels des publics.

C’est un choix, en opposition aux fondements du travail social. Un secteur fondé sur des valeurs de solidarité, sur l’égalité et la fraternité et sur l’idée d’une société ouverte, d’entraide entre individus, refusant l’exclusion et la mise à l’écart.

Il serait plus que temps que nous nous délivrions de toutes les procédures bureaucratiques et autres mesures de fichage qui n’ont qu’un seul but : diminuer les coûts des prises en charge.

Revenons à nos missions premières : l’aide à l’accès aux droits fondamentaux !

Alors, si protéger, c’est prendre des risques, prenons le risque de respecter les fondamentaux du travail social !

ENSEMBLE CONTRE LA CASSE DU SOCIAL TOUTES ET TOUS DANS L’ACTION LE 25 JUIN

Pour rappel, 3 Millions d’enfants -un enfant sur 5- en dessous du seuil de pauvreté en France. 30 000 enfants vivent dans la rue 140 000 enfants sont en situation de décrochage scolaire. Exclus parmi les exclus, 8 à 10 000 mineurs isolés étrangers vivent dans la rue ou des bidonvilles… mais pour ces derniers, les décideurs voguent sur la xénophobie ambiante, pratique pour leur proposer des prises en charge de seconde zone quand elles existent…

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 486731

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Tracts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI