SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CC 51 : CGT, CFTC, FO doivent dénoncer l’avenant du 12 novembre 2012

vendredi 30 novembre 2012 par Sud Santé Sociaux 35

Les salariés de la CC 51 réunis en intersyndicale SUD, CGT, FO, CFTC se sont mobilisés le 29 novembre pour la défense de la CC51 , exiger son maintien et la reprise des négociations, dénoncer la signature de l’avenat pat la CFDT et la CGC.

Les manifestants se sont rassemblés devant la clinique mutualiste de la Sagesse, établissement 51. Le directeur, que nous sommes allés voir dans son bureau a refusé de nous recevoir, bien qu’il se soit démarqué des positions des dirigeants de la FEHAP.

Les manifestants sont ensuite allés à la préfecture en organisant une opération escargot sur la rocade.

Cette mobilisation a eu lieu partout en France pour dénoncer « l’avenant 2012-04 du 12novembre2012 de substitution » proposé par la chambre patronale FEHAP.

Cet avenant taillé sur mesure pour les cadres a été signé par la CFDT et la CGC. Pour la majorité des salarié-e-s non cadres, cet avenant constitue un véritable recul de la CCN 51 :

- heures supplémentaires de nuit payées à 25% et 50% au lieu des100%,
- reprise d’ancienneté 50% ou 75% pour les personnels venant des établissements FEHAP au lieu de 100% ;

- retour au code du travail en ce qui concerne les
indemnités de licenciement ;

- les jours fériés seront payés s’ils sont travaillés ou tombent sur un jour de repos (dans la CCN 51, ils étaient tous récupérés).

En signant les reculs patronaux, la CFDT et la CGC mettent KO les salarié-e-s qui se sont mobilisé-e-s depuis des mois pour le maintien de la convention collective.

Il n’est pas trop tard pour stopper la trahison de la CFDT et de la CGC !

La fédération Sud Santé Sociaux demande aux autres organisations syndicales signataires de la convention collective de faire valoir leur droit d’opposition avant le 8 décembre.

Une délégation Sud Santé Sociaux a été reçue le 29 novembre par un membre de la DGOS en dehors de la délégation intersyndicale (FO CFTC CGT (qui ne voulaient pas de notre présence à leur côté). A cette occasion,pour le secteur médico-social, nous avons demandé que Madame Touraine,ministre de la Santé, donne un avis négatif et refuse :

- l’agrément de substitution, si les OS n’exercent pas leur droit
d’opposition.

- l’agrément « des recommandations patronales FEHAP » applicables, si les OS exercent leur droit d’opposition.

La Fédération Sud Santé Sociaux a demandé au ministère de prendre toutes ses responsabilités en pesant sur la FEHAP pour obliger les patrons à revenir à la table des négociations, exiger un moratoire sur la prolongation de la CCN 51,et mettre fin à leur passage en force qui dépouille les 300 000 salarié-e-s du secteur d’une convention collective.

La Fédération Sud Santé Sociaux a demandé l’ouverture de négociations pour une convention collective de branche de haut niveau, étendue à l’ensemble des salariée-s du secteur. A ce titre, elle a exigé que durant cette période de négociations les conventions collectives existantes perdurent.


La bataille de la défense des conventions collectives continue pour ne pas permettre aux autres employeurs de la branche de suivre la voie ouverte par la FEHAP.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 501081

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Convention Collective 51  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI